BELPHEGOR

indexde Claude Barma (1965)

Ticket Bassinée par l’hystérie collective que produisit cette oeuvre au sein de ma famille (qui découvrit cette série dans ses jeunes années), je décidai moi aussi de la regarder.

Popcorn La toile de fond : Le Louvre et son fantôme, mais également une sombre histoire de confrérie.

Soda La musique composée par Antoine Duhamel est plus qu’inquiétante et participe d’une atmosphère surnaturelle.

Clap Le noir et le blanc sont divins et subliment les yeux kohlés de Juliette Gréco. Les prénoms des personnages ne paraissent plus très modernes pour notre époque mais on en fera volontiers abstraction.

Zigomascope A voir et à revoir car, comme dans toutes les bobines du genre, on ne discerne pas toutes les subtilités à la première vision.

par Lady Kiou

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :