BAD BOY BUBBY

de Rolf De Heer (1993)

Ticket Sûrement prévu au programme d’un des nombreux cinémas de quartier dans lequel j’avais mes habitudes, je suis allée voir ce film tout à fait par hasard. Ce n’est qu’après le visionnage, en faisant des recherches, que je m’aperçus qu’il avait plus de vingt ans. Alors autant dire qu’en 1993 j’étais passée complètement à côté.

Popcorn De la naissance d’un adulte à plus de trente ans.

Clap Une superbe performance de l’acteur principal que je ne connaissais pas et pourtant il a une carrière longue d’une trentaine d’années.

Zigomascope Glauque à souhait mais tellement réjouissant.

par Lady Kiou

SMOOTH CRIMINAL

d’Après un morceau de Michael Jackson (1988)

Ticket Alors oui, quand, j’avais une dizaine d’années et que dans la cours de l’école nous nous amusions sur la chorégraphie « basique » de Billie Jean, j’étais loin d’imaginer ce mini-film que serait Smooth Criminal.

Popcorn Tout y est : scénario, costumes, décors, acteurs-et-trices , effets spéciaux.

Soda Fatalement, vous allez vous manger pas loin de dix minutes de cette chanson, et je suis loin d’être fan musicalement de cet artiste.

Clap C’est impressionnant (et j’avais déjà ressenti cela sur la vidéo du morceau Thriller) comme Michael Jackson, lorsqu’il dansait, avait une technique outrageusement supérieure aux danseuses-et-seurs qui l’accompagnaient.

Zigomascope Il est à mon avis impossible de rester insensible à cette forme de beauté.

par Lady Kiou 

PLATOON

de Oliver Stone (1986)

Ticket Punaise j’avais déjà oublié ce film ! Vu à sa sortie, je ne le revis qu’il y a quelques mois.

Popcorn Encore une histoire sur la guerre du Viêt Nam, mais en même temps, les Etats-Unis d’Amérique n’ont pas une très longue histoire à raconter.

Soda Adagio for Strings de Samuel Barber renforce le propos, et, Jefferson Airplane pour plonger dans le contexte musical de l’époque.

Clap Gros casting d’acteurs qui deviendront très connus par la suite pour plusieurs bobines : Spin City (créée par David Goldberg et Bill Lawrence), Sailor & Lula (« Wild at Heart » de David Lynch), Ghost Dog (de Jim Jarmusch), The Doors (d’Oliver Stone), Point Break (de Kathryn Bigelow), Edward aux Mains d’Argent (de Tim Burton)…

Zigomascope Ou l’absurdité d’une guerre… parfaitement représentée par une affiche reconnaissable entre toutes et image qui donne lieu d’ailleurs à une scène exceptionnellement affreuse et poignante à la fois.

par Lady Kiou

TOMMY

de Ken Russel (1975)

Ticket Tommy ? Oui, le double album du groupe The Who et qui était même présent dans le meuble de rangement à vinyles de ma maison.

Popcorn Et bien voilà, il s’avéra qu’un film musical fut inspiré de cette « galette » sortie en 1969.

Soda Morceaux du groupe interprétés par pléthore d’artistes : Elton John, Tina Turner, Eric Clapton… entre autres.

Clap 1h40 de distraction et surtout de savoureuse musique.

Zigomascope Attention, nous sommes tout de même ici en présence d’un film ultra psychédélique ! Etes-vous prêts ?

par Lady Kiou

TARGET : PISTOL

iuCréée par Craig Pearce (MOULIN ROUGE et ROMEO + JULIETTE), Frank Cottrell Boyce (DOCTOR WHO) – 2021, Danny Boyle à la réalisation (TRAINSPOTTING I et II)

Un biopic sous forme de mini-série d’après les mémoires de Steve Jones (guitariste et membre fondateur des Sex Pistols), sur les Pistols, j’ai trop hâte. Mais la date de sortie reste inconnue à ce jour…

Avec des acteurs vus dans Game of Throne et The Queen’s Gambit. Suspense.

Punks not dead ! (of course)

par Lady Kiou

LES CHOSES DE LA VIE

de Claude Sautet (1970)

Ticket Un jour me prit l’envie de découvrir ce qu’était le cinéma de Claude Sautet. Eh bien je rencontrai quelques pépites, dont celui-ci.

Popcorn Une histoire d’une simplicité sans bornes, mais là n’est pas le propos. Ne serions-nous pas ici en présence de la plus jolie femme du monde et de deux monstres du cinéma français (ceci étant totalement subjectif) ?

Soda Le générique de fin chanté par les deux acteurs principaux et qui fini de plomber l’atmosphère.

Clap Une mise en scène bien particulière, un fil rouge et un montage des plus complexes.

Zigomascope Si vous avez un petit moment, jetez donc un oeil sur cette bobine charmante.

par Lady Kiou

THE SHINING

de Stanley Kubrick (1980)

Ticket Je me souviens encore de cette phrase d’un ami alors que je m’apprêtais à regarder ce film pour la première fois : « qu’est-ce que je t’envie à cet instant précis car tu vas découvrir ce film ». Et pour cause. Je l’aime tellement que je n’ai pas encore osé en parler sur ce blog. Car comme dirait l’autre c’est un peu « my precious ».

Popcorn

Soda Une bande-son qui rendrait presque fou(lle).

Clap Une mise en scène ultra intelligente servie par de superbes acteurs, comme Jack Nicholson qui sait manier les moindres recoins de son visage afin de nous emmener dans son délire.

Zigomascope J’en frissonne encore !

par Lady Kiou

THE HUNGER (Les Prédateurs)

de Tony Scott (1983)

Ticket Dans les années 80, les films de suceurs de sang m’attiraient, je regardai donc celui-ci.

Popcorn La grande classe de David Bowie et Catherine Deneuve, agrémentée par Susan Sarandon qui se pose là aussi.

Soda Première image du film : gros plan sur Peter Murphy, le chanteur de Bauhaus, avec l’un des titres qui fit le succès du groupe.

Clap Plus qu’étonnante cette allégorie du mythe du vampire.

Zigomascope Quelques scènes bien gore pour cette curiosité troublante.

par Lady Kiou

UNE SEANCE PRESQUE PARFAITE

créée et écrite par Fabrice de Boni, Axel Lattuada et Marc de Boni (2021)

Ticket Et revoilà la géniale équipe de « Et tout le monde s’en fout » qui s’intéresse cette fois-ci au cinéma !

Popcorn Les sujets abordés traitent du 7ème art dans son sens large.

Clap Je dirai merci à ces Messieurs (Dames ?) pour le sous-titrage, bien vu. Superbe réalisation au passage.

Zigomascope Hyper intéressant et toujours très drôle. Je vous conseille vivement.

par Lady Kiou

NIKITA – SUBWAY – LEON – LE CINQUIEME ELEMENT

de Luc Besson (1990 – 1985 – 1994 – 1997)

Ticket Revus dans cet ordre, j’avais un très bon souvenir de leur visionnage. Voilà tout ce que je retiendrais de la filmographie de ce réalisateur.

Popcorn Travelling avant jusqu’à la première scène, vous savez un peu à la « Shining » (selon mes références et mes goûts).

Soda Encore un point commun entre ces quatre films : la musique composée par Eric Serra.

Clap D’autres similitudes ? Oui.

Dans Nikita, Subway et Léon : Jean Reno et Jean-Hugues Anglade

Dans Subway et Léon : Jean Bouise

Dans Léon et Le Cinquième Elément : Maïwenn et Gary Oldman

Zigomascope Je ne me souvenais plus à quel point j’avais apprécié de voir ces bobines à leur sortie (sauf pour Subway, que je vis sur un écran de télévision).

par Lady Kiou

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :