LOST HIGHWAY

indexde David Lynch (1997)

Ticket Par quel miracle je suis passée à côté à sa sortie, alors là je me pose encore la question.

Popcorn Ce film relativement compliqué à comprendre à la première vision, n’est pas plus facile d’accès à la seconde. Mais l’ensemble est tellement captivant qu’on en oublierait presque d’essayer de le décrypter.

Soda Je dois dire que le Sire ne doutant de rien a fait appel à du beau monde pour sa bande-son : David Bowie, Nine Inch Nails, The Smashing Pumpkins, Lou Reed, Rammstein, Marilyn Manson (qui fait également une furtive apparition déjantée). Angelo Badalamenti (Blue Velvet, Twin Peaks, Mulholland Drive) est également de la partie. Song to the Siren n’y est pas créditée et pourtant on l’entend bien !

Clap Une réalisation bien angoissante avec tous les ingrédients dont Lynch a le secret. On notera la présence de Jack Nance qui a tourné pas moins de six fois avec le réalisateur.

Zigomascope Le morceau interprété par Le Grand David résume assez bien le film.

par Lady Kiou

ENFANCES (CHILDHOODS)

enfancesde Yann Le Gal (auteur, adaptateur et réalisateur), Isild Le Besco, Joana             Hadjithomas & Khalil Joreige, Isamel Ferroukhi, Corinne Garfin, Safy Nebbou (2008)

Ticket Des fois il m’arrive de lire le synopsis et de « jumper » au ciné !

Popcorn L’enfance romancée de six cinéastes, et ce qui aurait pu être le point de départ de ce que fut par la suite leur cinéma respectif : Fritz Lang (Metropolis – M Le Maudit), Alfred Hitchcock (Les Oiseaux – Psychose), Orson Welles (Citizen Kane – Le Procès), Jean Renoir (La Grande Illusion – La Bête Humaine), Ingmar Bergman (Crise – Musique Dans Les Ténèbres), Jacques Tati (Jour De Fête – Mon Oncle).

Soda Violons et pianos accompagnent sympathiquement la bobine ; la composition est de Tal Haddad.

Clap Six courts-métrages de qualité et de bons jeunes acteurs.

Zigomascope Le format court est aussi un bel exercice.

par Lady Kiou

TARGET : ROOM 237

de Rodney Ascher (2013)

Oserez-vous vous confronter de nouveau au film « The Shining » de Stanley Kubrick ? Car, bien évidemment, vous l’aviez placé dans un coin de votre tête, non pas parce qu’il n’est pas bien, mais parce qu’il vous fait peur rien que d’y penser !!! Ce reportage ne reflète en rien la pensée du réalisateur, mais nous fournit un grand nombre de théories à propos de son oeuvre. Hyper intéressant !

Le côté sympa, c’est que la probabilité pour moi de choper une grippe était réduite : nous n’étions que trois dans la salle 😉

par Lady Kiou

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :