QUAI DES ORFEVRES

de Henri-Georges Clouzot (1947)

Ticket Encore du noir et blanc, que voulez-vous quand on aime on ne compte pas.

Popcorn Une histoire policière dans le monde du spectacle parisien.

Soda Avec son tralala (ok ça reste dans la tête…)

Clap Des prises de vue assez fascinantes pour l’époque. Un Louis Jouvet au top.

Zigomascope J’en profite pour conseiller aux amateurs du réalisateur une expo qui se tient en ce moment à la Cinémathèque française.

 

par Lady Kiou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :